Des livreurs qui ne pédalent pas dans la semoule !

- Catégories : Tutos

Vous faites peut-être déjà partie de ces restaurateurs à s’être lancés dans l’aventure de la livraison à domicile. Depuis 2015 la possibilité de livrer vos clients à domicile a été nettement facilitée. Deliveroo et Foodora, par exemple, vous font bénéficier d’une flotte de « bikers » indépendante de votre établissement.

Livrer ses clients sans investissement

Mais qui peuvent bien être ces personnes qui guettent la commande devant votre restaurant ?
Ce sont les bikers évidemment ! Bien loin des motards en cuir de la route 66, les bikers sont ici des cyclistes qui se chargeront de livrer vos clients pour vous. Sympa non ?

Les bikers sont payés par la société de livraison à laquelle ils sont rattachés (comme Deliveroo, Foodra ou UberEat) et vous permettent donc de vous lancer dans la livraison à domicile sans avoir à investir dans du personnel et du matériel. Un avantage certain qui pousse aujourd’hui plus de 2500 restaurateurs, boulangeries, glaciers, etc… à proposer leur cuisine livrée à dos de biker.

Une commission assez salée

Pour pouvoir bénéficier de votre flotte de bikers et proposer vos bons petits plats sur le site de livraison de votre choix, il faudra vous acquitter d’une commission d’environ 30% sur vos commandes. Une commission qui peut sembler élevée au vu des marges de certains restaurateurs, mais qui s’explique par la rémunération des bikers et des campagnes marketing (emailing, flyers, promotions et offres). A noter qu’il est possible d’être présent sur plusieurs de ces sites en même temps.

Des restaurateurs globalement satisfaits

Une étude réalisée par Harris Interactive en décembre 2016 montre des restaurateurs globalement satisfaits de leur partenariat avec Deliveroo. En effet plus de 8 restaurateurs sur 10 indiquent que leur collaboration avec Deliveroo a contribué à l’augmentation de leur chiffre d’affaires

Harris-interactive-Deliveroo-restaurateurs (13)

Découvrir l'étude complète 

La livraison pour tous !

Aujourd’hui, le « foodservice » ne s’arrête plus aux restaurateurs et va plus loin en proposant de commander un dessert, comme une pâtisserie ou une glace, et même des petits déjeuners et des brunchs (toujours avec un minimum de commande à 15€ chez Foodora et UberEats).

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire